AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La porte du 4D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
deydet



Messages : 38
Date d'inscription : 06/12/2011

MessageSujet: La porte du 4D   Ven 3 Aoû - 14:47


La porte du 4D
Cinq heures du matin! Cela faisait bien longtemps qu' Annie ne s’était pas levée aussi de bonne heure! Un de ces matins ni froid ni vraiment chaud où l’on a l’impression de prolonger un sommeil pas terminé , le cerveau au même rythme que le temps qui se fond avec lui, le corps pourtant en harmonie avec la nature où l’on perçoit, sur la peau, les moindres embruns venant de la mer, le picotement salé de grains de sable minuscules...

Annie se souvient du temps où son Père la réveillait aux aurores pour des vacances bien méritées, comme un goût de bonbon acidulé qui éclate en mille feux sous la langue, une impression de bonheur indéfinissable, le paysage ne change pas, mais l’heure apporte une connotation différente, un renouveau, un début de monde ,une renaissance ;au bout de la rue ,luisante d’humidité nocturne, la mer d’un bleu acier ,donne au paysage une couleur angoisse, les réverbères en fer forgé découpés par la lumière en squelettes inertes, gardien d’un crépuscule éphémère, les talons de femme claquent sur le pavé aux arrêtes inégales , des pas au tempo saccadé, un chat famélique traverse la rue , des ombres projetées sur les murs mais personne pour en revendiquer l’appartenance...

Dans son rêve, Annie avait déjà vu tout ça, marché dans ce décor d’une autre dimension, le cœur qui bat plus vite mais nul serrement de coeur ni d’appréhension, un rendez vous avec cette nuit tout simplement!.. Elle voulait savoir, allé jusqu'au bout. Son regard accrocha en une fraction de seconde LA PORTE : les immenses battants en acier vert de gris recouverts d’une étrange dentelle en fer forgé ,son cœur se mit à battre un peu plus vite, comme animé d’une propre vie, la PORTE
semblait vivre et respirer ,une étrange lueur filtrait par en dessous, verte et vaporeuse, irréelle... Annie va t’elle en franchir le seuil pour enfin savoir ?
La porte s’ouvrit d’une simple pression des doigts, comme mue par une propre vie, juste un souffle, un léger déplacement d’air, pas le moindre bruit , du gris... Annie passa à l’éblouissante lumière d'un autre monde, un paysage lumineux et apaisant : à sa gauche un champ de blé dont les tons les plus dorés côtoyaient un champ sauvage...Une palette des verts les plus tendres aux foncés profonds ,parsemés de fleurs aux couleurs chatoyantes avec, en fond, comme pour rendre le tableau encore plus beau, les érables aux mille teintes, les jaunes purs ou ocres, les orangés éclatant de ,les rouges vifs se mariant avec les grandes feuilles vertes, un bouquet arc-en ciel d’une nature qui vit..A sa droite, la petite maison à colombages avec sa margelle du puits en pierre de taille,joli pigeonnier avec son toit en ardoise bleu , porte aux motifs laissés sûrement à l’imagination d’un artisan, amoureusement travaillés par des mains habiles...

Le lourd battant de bois laissé entrouvert comme pour une invitation ,Annie franchit le seuil de granit rose taillé dans la masse , la pièce plongée dans une douce pénombre, seulement transpercée par deux épées de lumière, la cheminée éclairée par un feu crépitant de bûches rougeoyantes, une forme indéfinie ,comme un être humain mais à qui on aurait enlevé toute consistance, un ectoplasme ..La forme se redressa :" avance petite ! n’aie pas peur, je viens d’allumer le feu juste pour toi,
moi je n’ai plus froid depuis longtemps, tu ne me reconnais pas , tu étais bien trop petite quand je m’en suis allée, nous sommes intervenus dans tes rêves tes parents et moi pour te dire que tu as enfin mérité le bonheur et la tendresse auxquels tu as droit... Alors repose toi et profite de la vie, tu vois, à ton réveil, tu marchais dans un paysage gris et triste et là, tu as vu de la lumière et des couleurs en poussant une simple porte... Voilà la vraie vie ! Tout n’est pas toujours gris ni ensoleillé, alors quand tes matins seront tristes, recherche les jolies choses de l’existence...."




Revenir en haut Aller en bas
http:// http://deydet.blog4ever.com http://static.blog4ever.com/
 
La porte du 4D
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Porte tournante
» Deux vélos + un porte-avion = ?
» fermeture de porte et liens
» Salle d'attente - qui porte bien son nom! feat. I. Sara Stinson
» T'as pas une gueule de porte-bonheur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De blog en site :: Présentez vos blogs et sites :: Ecriture, lecture :romans, philosophie, textes-
Sauter vers: