AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les chiens de Pavlov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
herbert



Messages : 4
Date d'inscription : 17/11/2011

MessageSujet: Les chiens de Pavlov   Lun 5 Nov - 21:16

Bébert, Rouletabille, Totor, Galurin et Mounir sont les héros loufoques et sympathiques de ce roman déjanté et totalement hilarant !
La société de consommation y est poussée à l’extrême, conditionnant l’être humain, comme les chiens dans l’expérience de Pavlov, qui variait les stimuli avant la présentation des aliments et découvrit ainsi les lois fondamentales des réflexes conditionnels.
De plus, des outils de mesure et de contrôle les plus farfelus et les plus grotesques ont été mis en place par l’État pour surveiller la bonne conduite des citoyens dociles et obéissants.
Des situations délirantes, basées sur des faits divers réels, donnent à l’auteur toute l’amplitude nécessaire pour exercer une plume acide, cynique, désopilante, et ce, pour notre plus grande joie !
Les chiens de Pavlov est le quatrième roman de José Herbert, instituteur, passionné d’histoire, et amoureux de la langue française, celle de Rabelais ! L’auteur nous invite à regarder une société qui n’offre qu’une illusion de liberté, tant sont puissants les conditionnements de toutes sortes, et insidieux, sournois, hypocrites les efforts des pouvoirs publics pour faire de nous des moutons bêlant la même chanson.
adresse http://leschiensdepavlov.centerblog.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://lamessebleue.centerblog.net/
herbert



Messages : 4
Date d'inscription : 17/11/2011

MessageSujet: Re: Les chiens de Pavlov   Ven 27 Déc - 11:18

LES CHIENS DE PAVLOV
 
Pavlov ? Le réflexe conditionnel de Pavlov ! Souvenez-vous ! L’expérience consistait à faire baver d’envie un chien avec le simple son d’une cloche ! Et si nous étions tous ce genre de canidés ?
José Herbert (né en 1944 à Aniche), habitué des éditions Atria, nous conte encore une fois avec son quatrième roman une histoire à dormir debout, avec un humour incisif ; une histoire drôlement triste ou tristement drôle. Un vrai régal à disséquer avec minutie, Samantha la Faucheuse ne nous contredira pas !
 
Où l’on célèbre le grand retour de Samantha, pour rire à s’en fendre les côtes !
L’humour de José Herbert est parfois noir, très noir, mais c’est une plume qui amuse. Alors que le but premier de l’Art veut divertir, détourner de la peur de la mort, l’auteur en fait l’héroïne de ses livres. Depuis Signé la grande Faucheuse (2009), notre Samantha internationale est toujours du service et n’est pas prête à prendre sa retraite.
Il faut dire que le roman s’ouvre sur la mort d’un petit garçon. Jusqu’ici, rien de particulièrement excitant, mais la suite va certainement vous dérider. La mère de ce dernier, dans sa détresse, traînera en brouette le cercueil « multicoloré » par ses soins du fils qu’elle aimait tant. Du Burlesque à l’état pur. Caprice du destin, la jeune femme devient même croque-morte !
Mais là encore, l’auteur sait nous faire sourire avec un récit où la mort se change en un marché lucratif et cercueils et urnes funéraires en produit de consommation dans une société avide de dépenser les points de leurs cartes de fidélité.
 
Où l’on mange cinq fruits et légumes par jour et achète toujours plus !
La société dans laquelle évoluent les personnages du roman est une véritable contre-utopie.
Le quotidien de chacun est régi par des normes et lois marketing. « Manger cinq fruits et légumes par jour ! » ; « Fumer tue ! » ; ou encore « Exercer au moins une activité physique dans la journée ! » Chaque citoyen se voit doté d’un prompteur lui énumérant ces lois jour et nuit, d’un podomètre, d’un éthylotest, d’un « cafteur de tabac ». Un monde « idéal » réfléchi pour le bienêtre de tous, mais surtout pour celui de la sainte Consommation de masse. Tout est pensé pour favoriser la liberté de tous ? Certainement pas !
José Herbert touche un point sensible. L’univers qu’il vient de créer ne s’avère pas si loin de la réalité que nous le pensons. Peut-être ne sommes-nous que des chiens conditionnés par la télé et la publicité après tout…
 
« Adoncques », Les chiens de Pavlov est un livre à ne pas manquer. Certes, déroutant, mais assurément amusant. José Herbert multiplie les situations loufoques, sans jamais tomber dans le ridicule, et chaque petit sketch comique participe pleinement à l’élaboration d’un roman plein de mordant !
 
A sucer jusqu’à la moelle !
Revenir en haut Aller en bas
http://lamessebleue.centerblog.net/
 
Les chiens de Pavlov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chiens d'Alsace se présente
» HOMMAGE pour mes cinq chiens
» Forum terre neuve ,landseer nos boules de poils
» Chiens loups Tchécoslovaques
» Boutique pour chiens et maîtres - Adoptez la Wag Attitude !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De blog en site :: Présentez vos blogs et sites :: Ecriture, lecture :romans, philosophie, textes-
Sauter vers: